* Cha Môkeur

Cha Môkeur est un artiste aux multiples talents, sculpteur sur fer, poète, slameur, artiste de rue. Cha Môkeur adhère aux valeurs de l'éducation populaire, et bien que l'on puisse sûrement le rapprocher de courants tels que l'art brut, l'art outsider, l'art singulier, le dadaïsme ou Fluxus, il se revendique de l’Art Po (pour Porteur, Poétique, Populaire, Polyvalent, Potentiel, Positif et Politique), dont il a rédigé le manifeste en 2020.

Gilles a treize ans la première fois qu’il vient en Ariège : un mois à Brassac, dans la maison de vacances d’un camarade, pour visiter les vallées protégées du piémont. Adulte, l’Ariège devient sa terre d’adoption, juste parce que ses montagnes, ses forêts, ses lacs, ses rivières, ses estives, ses villages et ses habitants sont le meilleur antidote à la vie citadine. Par ailleurs, Gilles et Bruno sont des amis, et ils découvrent par hasard qu’ils sont, le temps de l’été, voisins fugitifs. Seulement 40 km, via le port de Saleix, séparent la vallée de Vicdessos, où se trouve Gilles, de celle du Garbet, où est Bruno. Comme une évidence, ils ont tous les deux le sentiment que cette nature à ciel ouvert est un peu la leur. Gilles écrit sur l’Ariège, tandis que Bruno la photographie. Spontanément, un travail émerge de leurs créations, pour dire leur lien à cette terre, en explorant l’intimité de leurs racines imaginaires.
Les deux artistes sont très heureux de pouvoir participer aux Estivales Lagorre cette année “c’est la possibilité d'avoir des retours, l’opportunité de dire le texte en public pour Gilles, là où il a été écrit. C'est pour nous en fait une volonté de pouvoir témoigner de notre travail de fou.”

Cha Môkeur assume ne pas toujours faire des choses sérieuses mais de s’employer à les faire sérieusement, et c’est très sérieusement qu’il s’attèle à la pratique artistique pluridisciplinaire depuis 2011, en amateur puis en professionnel, et qu’il expose ses oeuvres et réalise des performances depuis 2014 dans des lieux dédiés à l’art ou à l’artisanat mais également dans des endroits qui ne sont pas spécifiquement estampillés lieux de culture.
L’Ariège garde depuis 2019, comme une empreinte de son passage, sa sculptures intitulée “Forces Vives / Éclosion”. Installée dans la montée du Château de Seix, cette oeuvre a été réalisée lors d’une performance devant public.

L’artiste apprécie fortement la rencontre spontanée avec le public, est-ce un héritage de ses études de communication sur Reims, en lien avec sa formation théâtrale parisienne, le fruit de sa nature ou un peu de tout cela ? Ce qui est sûr, c’est qu’il se régale d’avance des nombreux échanges avec les visiteurs des Estivales Lagorre comme autant d’occasions de “faire rêver, sourire ou réfléchir. Émerveiller. Parfois avoir un retour qui m'aide à avancer, à évoluer. Transmettre, partager mes connaissances, proposer à d'autres des outils nouveaux, des moyens d'expression.”
À noter que Cha Môkeur expose aussi des sculptures “grands formats” dans tout le village et durant tout le temps de la manifestation.

Informations complémentaires : https://www.instagram.com/chamokeur/

Pour rencontrer Cha Môkeur et suivre la réalisation de la sculpture qu’il va créer pour l’événement, rendez-vous sur le côté de la Médiathèque de Seix, devant le local de l’Accueil jeunes, durant l'été 2021.